j'ai mangé ton chagrin
jusqu'à plus soif
jusqu'à la corde
rongé mon frein
rien à espérer d'autre
que cette eau qui monte
et mon pain sur la planche
nul chien hurlant
juste les mille bouches du vent
la rampe nue aux mots de l'évidence
l'œil est utile
qui tient la porte ouverte
et la roue libre
à la fois le sang, la chaîne et le couteau