et sinon moi
ému
dans de lointaines chambres

en cet arrière pays
plus ou moins bas
qui boîte

quel autre inespéré
aux éveillés dans l'ombre
qui prie entre les lignes
et voit passer en nombre
les errants droits flottants

et pour seule réponse
une bouchée de temps
un souffle du silence
accroché
ballotant
cette absence de signe
un air faux qu'on expire
comme seule ordonnance
du monde qui renonce

finir ici
meilleur
et n'y plus revenir
de ce passage autant
recommencer à vivre
à ce pluriel ailleurs

et se sentir vivant