j'aime cette poésie à mémoire de forme
où chaque mot ramène à la maison
range nos rêves aux volets bleus
comme on range la chambre

mais tel on fait son lit on se couche
j'aime aussi ces lignes qui sortent de nuits en crue
les bagages humides
qui tiennent toute la rue
de trop de saisons mortes
celle des soirs pendus