mettre un doigt sur la blessure du monde
appuyer là ou ça fait mal
abandonner le coquelicot de la raison
le temps fou des mots vains
autant que faire
ce feu de tout bois
et table rase
ce peu

le petit quelqu'un
qu'il m'est donner
de défaire

ou la grande émotion dégriffée
derrière la pluie
enfin tombée
une razzia d'été