quand nous en aurons fini de juin
ne restera au rien du jour
que quelques falaises à aimer

pour devenir la voix de tous
au pied de la lettre
elles auront besoin
d'une sentinelle de mots
celle qui retourne les rêves
du long courrier indigo