toi des autres
attendant l'hiver
qui ne sait d'ombre
que ce novembre dernier
à ton doux visage

toi