basse mer
sur le qui vive
mes yeux commencent avec toi

au jour point
ce coup d'esquive
à ton rudiment de calcaire
tout retourné d'oiseaux et de vent

courte terre
avec si peu de feu au bord
les bras têtus à ton limon serein

dire qu'il faudra se taire
et faire avec
encore