après longtemps d'amour
ce souvenir invétéré
d'émeutes et de chair
nul grief au cœur
prendre le pas du vent
sa moitié de chemin