basse langue belliqueuse
qui connait la musique

l'anse et l'avant
la marée de trop
et sa ration d'imprévu

écrire comme il me chante
une proposition de lumière
et son chahut de mots
pas un plus haut que l'autre

le vent d'évasion qui roule sa chance
toutes voiles dehors

je ne sais pas vous dire
de quel printemps
piquant l’épaule du froid
je tiens cette parole