toi ma côte retrouvée
qui mènes ton eau neuve
forçant la main du jour

du désordre de tes hauteurs
ton rêve creux et entier
jeté au voyage
chante derrière nos talons
et nous appartient