toute veine ouverte
de seuil en seuil
voici ton juillet hurlant

que m'importe le monde
qu'il échut qu’il échouât
j'ai dit tu à son ombre

souffleuse de voix
qui cherche sur mes lèvres une embouchure
pour y poser un village de sable

que feras-tu quand il faudra renaître ?

je suis d'origine
ton jouet accroché à sa ficelle
le passé plat qui cache un dos usé de mots
l'angle fusant dans l'eau des jours

et tellement qui s'en sont allés

valleuse