toi ma foisonnante
qu'on voit venir de loin sans en avoir rien dit

la brume marche entre nous
d'un battement d'ailes sauvage et humide

le pas d'un cœur comme un arrachement nouveau

sont-ce des noces d'hiver où cède toute chair ?

embarquons à voix basse le vent dans la poitrine
et nous aurons alors raison de nos paupières

les yeux rivés sur l'horizon