la nuit est faite avec les larmes des autres

elle fait feu de tout bois pour se glisser entre deux
son dos bien droit ne reconnaît plus le silence
il porte malheur à ceux qui la néglige

sa voix aux mille guerres
retire les mots de ma bouche

pleines de trous et de misère
les étoiles boivent tout son ciel
et me racontent ce que je ne sais plus