et garde moi pourtant
dans l'écho triste et sombre où ma tête est assise
la nuit est en retard
il ne viendra personne
et le peu de chaleur est si loin désormais

regarde moi longtemps
dans l'étau noir et l'ombre où ma terre est promise
le lit est de carrare
sur les brumes d'automne
"et le peu de chaleur que tu m'avais laissée"