hors du fini
souverain distrait de l'inactuel
l'été n'abdique pas

dans une sapide naïveté
les jours coquelicot ne veulent pas changer de main

las d'être vain je me suis perdu
à vouloir faire entendre le plus ténu
l'inflexible douceur

un à côté des choses porteur de lumière

l'infime au presque indicible