le feu est maigre
l'inattendu ardent

le temps est au vacarme
à la griffe
à la dent

Ô le fâcheux récit
la grande déportation des jours
qui cherche son printemps

rien ne vaut de disparaître

je reste à vos séquelles
l'inopportune consacrée

à ce meilleur d'avril
une mémoire rétive
qui fait chemin avec
les autres représailles

"Personne ne témoigne pour le témoin"