mot de passe
contre-parole

ce qui hèle en moi
déborde dans la langue d'un autre

quelque chose appelle ce qui murmure
invoque l'interdit et l'ému

en exergue
la nuit intermédiaire
où claquent les lanières du temps
forme un souffle
qui vient dire l'opaque et le trouble

échevelé déchiffreur d'inutile
l'appel au flou tient ses promesses
se débarrasse dans l'écrit
de ce qui mêle le rond et l'aigu

à la merci de tout ce qui ne remue pas encore
le papier résiste
l'ouvrage se resserre
les voix à la rigueur cryptée
épongent un cri au plagiat belliqueux

fastidieuse
aux bribes investies
la grande parenthèse épique
s'offre alors une débâcle de mots nouveaux

de ces éclats de vers
la parole ne sait rien
mise à l'épreuve elle ne parle plus
mais regarde au dehors