nous revenions de loin
l'idée au pas inné
fins compagnons éculés aux souvenirs de détails
nous étions ce chiendent à vos marges arrières

nous revenions de loin
d'un lazaret de verbes aux temps forts
copains clopants
dans la promiscuité d'autres Eldorado

de ce coin de pays sans couture
la bouche majuscule souffle des mots d'argent
à fleur d'encre

nous revenions de loin
fidèles à la verticale
par ces chemins de vent
étourdis de semelles

la peau triste des jours garde un lustre d'antan
sous le bleu des gitanes