au bord de l'effacement
la mer se fait des idées

elle est tellement haute
que le ciel ne lui suffit plus

son audace horizontale verse à l'horizon
une doublure effrontée

insignifiant silence des oeuvres qui vont par deux
où l'on croise tout le tremblé des choses

c'est sa déraison qui fait leur nuit
la mer se fait des idées

et moi j'écrase mes mots humides
dans le cendrier d'un bleu acharné