maintenant le jour
à quoi bon la nuit

voici venu le temps de l'écueil
l'escorte du matin solide
sur cette Pâques verte

diluvienne
l'encre trop fraîche de la nature appelle

d'un ovale alourdissant la cime
elle vient mendier une ordonnance sacrée

son morceau de prose s'enracine
à l'oreille secouée

tout le reste n'est que littérature