cavalière
la nuit s'est oubliée
sa mort lente est mon espace vital

angle du jour risque ton pli
au bord du continent souple
relie tes eaux gelées aux mots des îles
inocule à la dune sa ration de râles frêles

aux frusques de l'hiver
aux frasques du temps qu'il faut
enfle une syncope souveraine