Etreinte irrésolue où la chose bascule
Répondre à la question de la nature immense
Pourquoi la mer renonce où le ciel commence ?
Combien de vagues avancent pour qu'une autre recule ?

Répondre à la question de la nature immense
Au murmure éternel cet instant minuscule
Combien de vagues avancent pour qu'une autre recule ?
Qui frotte la blessure où mon coeur se balance

Au murmure éternel cet instant minuscule
Mais de douceur assez, Ô la tendre insouciance
Qui frotte la blessure où mon coeur se balance
Pour pouvoir la cacher, qui danse, qui ondule

Mais de douceur assez, Ô la tendre insouciance
Pour vouloir la montrer cette heure dissimule
Pour pouvoir la cacher, qui danse, qui ondule
Une colère aussi dans son effervescence.

Les Petites Dalles - Juillet 2008